Taido Japon

Taido & Gensei-ryu karate-do Forum
 
HomeHome  PortailPortail  GalleryGallery  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  Log in  

Share | 
 

 Bakumatsu Shidai Hitokiri

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
gojira



Number of posts : 37
Registration date : 2008-08-10

PostSubject: Bakumatsu Shidai Hitokiri   Sat 3 Jan - 14:36

幕末四大人斬り - Bakumatsu Shidai Hitokiri

Les quatre Hitokiri du Bakumatsu (幕末四大人斬り, Bakumatsu Shidai Hitokiri) était un terme donné au quatre samurai durant l'ére Bakumatsu de l'histoire japonaise. Ces quatre hommes durent Kawakami Gensai, Kirino Toshiaki (aussi connu en tant que Nakamura Hanjirô), Tanaka Shinbei, et Okada Izô. Ils s'opposèrent au shogunat Tokugawa (et plus tard, aidèrent l'Empereur Meiji). Ces quatre samurai étaient des guerriers d'élite et largement considérés comme imbattable par le bas peuple. Le mot hitokiri signifie littéralement "trancheur d'homme" soit "tueur" ou "assassin".

La fin du shogunat Tokugawa ou Bakumatsu (幕末) est la période de 1853 à 1867 durant laquelle le Japon mit fin à sa politique isolationniste appelée Sakoku (鎖国, littéralement "pays enchainé", "fermer un pays") .

Avec le titre de hitokiri, les quatre hommes étaient aussi appelés par "les Quatre Bouchers" (四大肉屋, Shidai Nikuya) ou "la punition divine contre les ennemis de la restauration impériale" (帝国復帰の敵に対する天誅, Teikoku fukki no teki ni taisuru tenchû). La plupart d'entre eux venaient des clan Chôshû et Satsuma, qui s'opposaient fortement au shogunat à cette époque..

Okada Izô

Okada Izô (岡田 以蔵, 3 juin 1832–1865) était un samurai japonais de la fin de la période Edo, craint comme l'un des 4 célèbres assassins de la période Bakumatsu. Il est né à Tosa du gôshi Okada Gidie, qui était un un paysan mais qui avait le rang de gôshi. Izô et Tanaka Shinbei étaient actifs en tant qu'assassins sous la direction de Takechi Hanpeita. Izô était auparavant un paysan pauvre n'ayant aucune éducation, mais grâce à son talent de sabreur et son fort esprit combatif, il devint rapidement l'un des plus craint et des plus renommé Hitokiri.

Izô dans la fiction

Plusieurs films le présentent en tant que protagoniste, notamment Hitokiri de Hideo Gosha (1969) et Izo de Takashi Miike (2004).

Nobuhiro Watsuki a basé le personnage Kurogasa Udô Jin-e de l'anime et du manga Rorouni Kenshin d'après Izô; l'auteur a admit que le personnage partage une petite ressemblance avec Izô.

Hideaki Sorachi a basé Okada Nizo de Gintama d'après Izô et est quelque part similaire.

Kengo est un jeu vidéo basé sur 9 sabreur légendaire et comporte Izô

Tanaka Shinbe

Tanaka Shinbe (田中 新兵衛 Tanaka Shinbê, 1832–11 juillet 1863) était un des 4 membres de l'hitokiri, samurai d'élite, actifs au Japon durant la fin du shogunat Tokugawa dans les années 1860. Les hitokiri, incluant Shinbe travaillaient sous le commandement de Takechi Hanpeita, le chef des loyalistes de Tosa, qui planifiaient le renversement du shogunat Tokugawa et la restauration de la puissance de l'empereur du Japon.

Hanpeita ordonna à Shinbei et aux autres hitokiri de chercher "la vengeance des cieux" contre les partisants du shogunat et les partisants de l'accès au Japon pour les étrangers. Hitokiri du district Satsuma, Shinbe venait de la classe paysanne. Après ses premiers hauts faits d'assassinat, il fut élevé au rang de samurai malgrè le dédains traditionnel des samurai envers les paysans.

Shinbe fut impliqué dans l'assassinat de Ii Naosuke, le chef du conseil des anciens d'Edo, qui était à la tête de l'administration du shogunat Tokugawa en 1860. L'assassinat provoqua des années de violence au Japon et notamment à Kyoto où les assassinats étaient très communs. Le shinsengumi fut formée en 1863 pour supprimer les hitokiri et les loyalistes Tosa et restaurer les lois et l'ordre.

L'épée de shinbe fut retrouvée sur la scène de l'assassinat par un officiel Anenokoji. Il fut arrêté et emmené pour être interrogé à Kyoto et on lui demanda d'identifier l'épée. Il exécuta le seppuku au moment où on lui remit l'épée.

Kirino Toshiaki



Kirino Toshiaki (桐野利秋, décembre 1838-24 septembre 1877) était un samurai japonais de la fin de la période Edo, et un général de l'armée impériale japonaise au début de l'ère Meiji.

Biographie

Kirino, aussi connu sous le nom Nakamura Hanjirô (中村半次郎), était reconnu comme un des quatre Hitokiri du Bakumatsu. Son style d'épée était le Ko-jigen-ryû une branche très rapide du Jigen-ryû. Les activités au début des années 1860 étaient essentiellement centrées sur Kyoto et alentours. Durant la guerre Boshin, en tant que commandant véréran des forces Satsuma, il était un officier de haut rang de l'armée impériale. Ce fut Kirino qui était le représentant de l'armée impériale à la capitulation de château Wakamatsu, où il reçu la pétition de reddition des mains de Matsudaira Katamori, le seigneur d'Aizu.

Kirino devint un général de brigade dans les premières années de l'armée impériale japonaise. Toutefois, il rejoignit les forces de Saigô Takamori durant la rebellion Satsuma, prenant part à la marche du nord vers Kumamoto, Kirino resta avec Saigô jusqu'à la fin et fut tué à la fin de la rebellion.

Un amoureux des eau de cologne française, Kirino les portait même durant sa dernière bataille à Shiroyama.

La femme de Kirino, était une pratiquante talentueuse d'arts martiaux. Comme décrite dans de nombreux Ukiyoe contemporains décrivant le soulèvement, elle a rejoint son mari dans sa marche vers le Nord, mais à l'inverse de son mari elle survécut et vécu jusqu'en 1920.

Média

Kirino apparaît comme personnage dans l'histoire « Getsumei Seiki » de Kenji Morita.

Kirino apparaît aussi comme commandant d'armée dans le manga « RED: Livin' on The Edge » de Kenichi Muraeda

Kawakami Gensai



Kawakami Gensai (河上彦斎 ) (4 décembre 1834 - 13 janvier 1871), était un samurai japonais de la fin de la période Edo.
Un guerrier très doué au sabre, il était l'un des plus célèbres assassins de la période Bakumatsu.
De nature très calme, il montrait un incroyable "sang froid" lors de tension ou de prise de décision. À cause de ses traits fins et de ses cheveux long, beaucoup le confondaient avec une femme ou un enfant.
Il fut un fervent disciple de l'Impérialisme et appartenait au groupe Ishin Shishi (Impérialiste) qui s'opposait au Shogunat de Tokugawa. Grâce à ses croyances et à ses grandes capacité d'escrimeur, il devint un des 4 Hitokiri (assassins) du Bakumatsu ; un groupe d'élite de samouraï assassins aux services de l'empereur. Les autres membres étaient Nakamura Hanjiro (aussi connu sous le nom de Kirino Toshiaki), Tanaka Shimbe et Okada Izo.

Naissance et début de carrière

Kawakami Gensai naquit à Kumamoto en 1834, fils de Komori Sadasuke, un serviteur du daimyo de Kumamoto. Parce que le grand frère de Gensai Hanzaemon fut choisi comme héritier de la famille, à l'âge de 11 ans il fut donné en adoption à Kawakami Genbei (河上彦兵衛 ), un autre serviteur de Kumamoto. Son véritable nom était Komori Genjiro. Il changea ensuite son identité quand il fut adopté par la famille Kawakami qui le destinait à une carrière de moine. Il entra dans l'école du domaine, le Jishûkan (時習館 ) et suivit des cours académiques et études martiales. Du fait de ses prouesses futures, il est curieux de noter que durant ses études martiales, il n'ait pas gagné beaucoup de combats d'entrainement. Compte tenu de cela, on dit de lui qu'il avait expliqué que "le Kenjutsu avec un shinai en bambou n'était rien d'autre qu'un jeu."
A l'âge de 16 ans, il fut appelé à servir dans la ville du chateau Kumamoto comme subalterne en charge des basses-besognes (osôji-bôzu, お掃除坊主 ). Bien que cela soit une position très basse, Gensai s'adonna à ce travail corps et âme, utilisant son temps libre à affiner ses talents martiaux et les compétences littéraires, autant qu'apprendre le sadô (cérémonie du thé) et ikebana (arrangement floral). Ce fut à ce moment qu'il rencontra deux hommes qui devinrent plus tard importants dans les activité de l'ishin shishi (Shishi, 志士 ; parfois appelé Ishin-shishi, 維新志士 ) était un terme utilisé pour décrire les activistes politiques japonais de la fin de la période Edo. Le terme shishi signifie littéralement "homme de haute résolution"): Todoroki Buhei et Miyabe Teizô. Grâce à ses discussions avec eux, il prit un sérieux interêt dans le concept de kinnô (勤王 ), ou loyauté impériale.

Activités dans les années 1850

En 1851, il rejoignit le seigneur de Kumamoto Hosokawa Narimori et vint à Edo pour la rotation sankin kôtai de son seigneur. Ce fut durant le service de ce seigneur que le Commodore Perry arriva en 1853. Puisque le shogunat entra dans une série de traité croissant d'injustice, Gensai quitta Edo en colère et retourna Kumamoto, ou il entra dans l'académie Gendôkan de l'école kinnô Hayashi ôen. Après des études approfondies dans la philosophie kinnô de ôen, Gensai retourna à Edo.

Activités dans les années 1860

Gensai fut présent à la résidence Kumamoto à Edo durant la Purge Ansei (安政の大獄 Ansei no taigoku, était une purge, en 1858 et 1859, de plus de 100 personnes du bakufu, de divers han et de la court impériale). Durant les conséquences de l'assassinat de Ii Naosuke, lorsqu'un groupe d'assassins échappés entra soudainement dans la résidence, ce fut Gensai qui calma le tumulte qui s'ensuivit, appelant un docteur et ayant une cérémonie du thé privée avec ces hommes. Ce fut durant cette cérémonie qu'il expliqua aux hommes qu'il les admirait.

Le Japon vécut durant plusieurs siècle sous l'égide de coutumes et traditions ancestrales et était très fidèles à la religion locale. Ce grand changement avait donc affaibli le Shogunat de Tokugawa et provoca la colère de L'Empereur qui décida de le dissoudre, prendre les rênes de l'Etat et d'expulser les étrangers. Ainsi commence la carrière d'assassin de Gensai Kawakami militant contre la partie adverse.

En 1861, Gensai se maria avec Misawa Teiko, la fille d'une autre serviteur de Kumamoto. En tant qu'artiste martiale elle-même, elle excellait dans l'utilisation du naginata. Le couple eut un fils, Gentarô, qui survécu longtemps après l'éxécution de Gensai, grâce aux efforts de Teiko.

En 1862, il rejoignit les forces Kumamoto qui étaient postée en service de sécurité à Kyoto. Ce fut à ce moment qu'il quitta son travail de bôzu, et peut de temps après, quitta aussi le service de Kumamomto. En 1864, il perdit son mentor Miyabe Teizô lors d'un raide des Shinsengumi à Ikedaya. Peut de temps après Gensai effectua son plus célèbre et seul assassina confirmé: celui de Sakuma Shôzan. Il tua Shôzan en un coup, en plein jour. Bien que d'autres assassinats lui sont attribués, seul l'assassinat de Shôzan peut être prouvé. Son style de combat était le Furanui Kenjitsu (éclair puissant) connu également sous le nom de Shiranui-ryû.

Après cela, il se retira à Chôshû, et prit part aux actions militaires de Takasugi Shinsaku de Kiheitai contre les expéditions Choshu du shogunat.Toutefois, durant les une action à Kokura, il se rendit aux forces Kumamoto, et fut emprisonné jusqu'à la Restauration Meiji.

La Restauration et la mort de Gensai

Suite aux conséquence de la Restauration Meiji, Gensai fut libéré de prison. Il changea sont nom en Takada Genbei, et servit comme officiel militaire et professeur pour le domaine Kumamoto. Ainsi, Kawakami enseigna quelques temps la philosophie Bushido (la voie du samouraï). Cependant, ses idéaux extrémistes défendaient une politique très conservatrice, et critiquaient fortement le nouveau gouvernement qui voyait en lui une menace pour le futur de la nation. Le nouveau gouvernement mis au point un complot contre Kawakami avec Kido Takayoshi, un de ses propres partisans. Toutefois, à cause de l'entretien de retardataires Kiheitai avec son ancien camarade Oraku Gentarô, il fut arrêté avec de fausses charges à son accusation et exécuté la quatrième année de l'ère Meiji (1871) à l'âge de 37 ans.

Gensai dans la Fiction

Le modèle de Kawakami Gensai inspira beaucoup d'oeuvres japonaises. La plus importante est celle du personnage principal de l'oeuvre de Nobuhiro Watsuki sous les traits de Kenshin Himura de l'anime et manga Rorouni Kenshin/Samurai X.
Back to top Go down
View user profile
 
Bakumatsu Shidai Hitokiri
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Taido Japon :: Culture et échanges - Culture & Exchanges - 国際交流・図書室 :: Le Japon & sa culture - Japan and its Culture - 日本文化-
Jump to: