Taido Japon

Taido & Gensei-ryu karate-do Forum
 
HomeHome  PortailPortail  GalleryGallery  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  Log in  

Share | 
 

 onmyôdô et onmyôji

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
gojira



Number of posts : 37
Registration date : 2008-08-10

PostSubject: onmyôdô et onmyôji   Sat 3 Jan - 14:37

陰陽道 - Onmyôdô

Onmyôdô (陰陽道, "On'yôdô") est une cosmologie ésotérique traditionnelle japonaise, un mélange de sciences naturelles et d'occultisme. Il est basé sur les philosophies chinoise du Wu Xing et du Yin et Yang, introduites au Japon aux alentours du 6ème siècle, et accepté comme un système pratique de divination. Ces pratiques furent influencées plus fortement par le Taoisme, le Bouddhisme et le Shintoisme, et évoluèrent vers le onmyôdô tel qu'il est de nos jours, approximativement au 7ème siècle.

Jusqu'au milieu du 19ème siècle, quand le onmyôdô fut prohibé car considéré comme une supersition, il était sous controle du gouvernement imperial, et plus tard, de ses courtisans, la famille Tsuchimikado. Les interdictions ont été levées, et comme en 2006, tout le monde peut étudier le onmyôdô.


cérémonie Onmyô

Les pratiquants professionnels de cet art étaient appelés onmyôji (陰陽師)

Développement

Au 5ème et 6ème siècle, les principes du Yin-Yang et des Cinq Eléments furent transmis au Japon par la Chine accompagné du Bouddhisme et du Confucianisme. Le Yin-Yang et les Cinq Eléments, ainsi que les disisions par lesquelles ils sont liés (astronomie, établissement de calendrier, estimation du temps, divination, études basées sur l'observation de la nature) furent amalgamées dans la cartomancie. Ce processus de jugement des signes nuisibles ou prometteurs présents dans le monde naturel fut accepté dans la société japonaise comme une technique de prédiction des bonnes et mauvaises augures dans le monde humain. De telles techniques étaient connu principalement par les moines bouddhistes venant principalement du continent asiatique qui avaient des connaissances en écriture et lecture du chinois. Avec le temps, à la demande des membres de la court impériale qui croyaient que la divination onmyôdô pourrait être utile à la prise de décision, la pratique de l'art par les laïques fut rendu nécessaire et les onmyôji commencèrent à apparaitre autour de la moitié du septième siècle.

Avec l'implantation des codes de lois du système ritsuryo au 7ème et 8ème siècle, les techniques Yin-Yang furent mises sous le juridiction du Bureau de l'Onmyô (陰陽寮, Onmyô-ryô) dans le département de Nakatsukasa (中務省, Nakatsukasa-shô) de la bureaucracie impériale. Le bureau de l'Onmyô était reponsable pour la gestion des divinations de Onmyôdô, des observations astrologiques, et de la création des calendriers. Aussi, de par la loi, le clergé bouddhiste fut interdit de pratiquer l'astrologie et la cartomancie; ainsi les onmyôji controllés par le gouvernement vinrent à avoir le monopole de la pratique.

A partir de la période Heian (794-1185), comme le système ritsuryo se relacha et la famille Fujiwara devient plus puissante, la socété de la court impériale prit une forme plus formelle, et l'adhésion aux rituels pour appaiser les esprit des morts (御霊信仰, Goryô Shinkô) pour combattre la création de fantôme vengeurs (怨霊, onryô) bourgeonna. Parce que les onmyôji déployaient des méthodes qui pouvaient empêcher les desastres avec leur talents de divination et de magie, les superstitions leurs offraient de l'influence sur les vies de l'Empereur et des nobles de la court. Par conséquent, une conscience populaire en les onmyôji s'étendit graduellement de la société de la court à la société japonaise dans son ensemble, renforçant son développement dans un art japonais caractéristique.

l'Onmyôdô fusionna avec d'autres croyances et l'occultisme, et évolua à partir des pensées importées de Chine vers un syncrétisme (mélange de doctrines) trouvé seulement au Japon. Le onmyôdô japonais inclua des éléments de taoisme (道教), qui fut transmis au Japon, incluant les éléments magiques comme katatagae, monoimi, henbai, et les cérémonies aux dieux taoistes comme le Taizan Fukunsai. Des éléments de Feng Shui et l'art médical du jukondô furent aussi incorporés, et comme l'onmyôdô et le shintoisme s'influencèrent mutuellement, l'onmyôdô de développa de façon plus distinctive. A la fin du 8ème sècle, il fut influencé par des éléments d'ésotérisme bouddhiste et un dérivé indien de l'astrologie (Sukuyôdô) qui furent transmis avec lui.


mudras

Durant la période Heian la noblesse organisaient leur vie autour des pratiques recommendées par les onmyôji. La pratique des "directions de la chance et de la malchance" apporte un exemple. Selon la saison, l'heure du jour, et d'autres circonstances, une direction particulière peut apporter de la malchance à un individu. Si la maison de quelqu'un est placée dans cette direction, un tel individu serait conseillé de ne pas rentrer chez lui directement dans cette direction mais devra "changer de direction" (katatagae), en allant dans une direction différente et en logeant là. Un telle personne n'aurais pas osé aller dans la direction interdite, mais resterait où elle était, même si le résultat était une absence à la court, ou décliner les invitations de personnes influentes.


talisman d'onmyôdô au seimeijinja

Durant le 10ème siècle, Kamo no Tadayuki et son fils Kamo no Yasunori ont faire avancements importants en onmyôdô, astronomy et science du calendrier, et parmis lerus étudiants émergea Abe no Seimei, qui démontra des talents et qualités supérieures dans les arts divinatoire du onmyôdô, grâce à lequel il gagna un confiance peu commune dans la société de la court. Tadayuki et Yasunori transmirent leur compétences en astronomie à Seimei tandis que leur avancé sur la conception de calendrier alla au fils de Yasunori. De la fin de la période Heian jusqu'au moyen âge, l'astronomie et les sciences du calendrier étaient complètement subsumé dans l'onmyôdô, et les familles Abe et Kamo vinrent à dominer l'art.

Onmyôji

L'Onmyôji (陰陽師, "On'yôji") était une des classification des serviteurs civils appartenant au Bureau de l'Onmyô dans le système ritsuryo. Les personnes avec ce titre étaient des pratiquants de onmyôdô professionnels.



Les onmyôji étaient des spécialistes en magie et divination. Leurs responsabilités de court s'échelonnait de tâches comme tenir à jour le calendrier, à des fonctions mystiques comme la divination et la protection de la capitale des mauvais esprits. Ils pouvaient deviner des influences positives ou négatives du sol, et étaient instrumental dans le déménagement des capitales. Il est dit qu'un onmyôji pouvait invoquer et controler les shikigami (式神, les shikigami sont des sortes d'esprit invoqués pour servir un pratiquant de onmyôdô comme un familier occidental. les shikigami ressemblent souvent à quelque chose comme un démon oni de la taille d'un enfant. La plupart du temps ils sont invisibles aux yeux humains).

Les célèbres onmyôji incluent Kamo no Yasunori et Abe no Seimei (921-1005). Après la mort de Seimei, l'empereur fit ériger un sanctuaire à son domicile à Kyoto.

Les onmyôji avaient une influence politique durant la période Heian, mais plus tard lorsque la court impériale commença à décliner, leur statut de patronage fut complètement perdu. Dans le Japon moderne, les onmyôji sont définits comme des sortes de prêtes shinto, et bien que il y en a beaucoup qui se prétendent mediums ou spiritualistes, les onmyôji continuent à être une figure caractéristique occulte.


onmyôji en action

Textes

* Kinugyokutoshû ((金烏玉兎集/三国相伝陰陽輨轄簠簋内伝金烏玉兎集, "La collection de livres de la lune et du lapin de jade"")
* Senji Ryakketsu (占事略决, "le résumé des jugements de divinations") par Abe no Seimei

Références culturelles

L'air de mystère entourant les onmyôji et l'onmyôdô leur fait être fréquemment employés dans des films, manga et dessins-animés.


* Lin Koujo de "Ghost Hunt" est considéré par beaucoup pour être un onmyôji. Fréquemment, il exorcise des esprit, invoque des esprit, controle des shikigami, et possède beaucoup d'expertise dans le sujet d'occultisme oriental en général.

* Le film "Onmyôji" est un conte fictif sur Abe no Seimei basé sur la série de nouvelle du même nom (ce qui inspira une adaptation manga du même nom).



film Onmyoji

* Subaru Sumeragi, dans "X de CLAMP" et "Tokyo Babylon de CLAMP", est un onmyôji qui protége le Japon moderne des malédictions et des esprits vengeurs. Le personnage de Seishirô Sakurazuka est la contrepartie maléfique de Subaru.

* Dans "Shaman King", les onmyôji sont des shaman de haut niveau. Les personnages incluent Yohmei Asakura, le grand père de Yoh, et Hao. Aussi, un livre est présenté appelé "Chou Senji Ryakketsu" écrit par Hao connu pour contenir de très puissantes techniques shamaniques.

* Abe no Yasuaki du jeu et du dessin animé "Harukanaru Toki no Naka de" est un onmyôji et un disciple de Abe no Seimei.

* "Negima!" de Ken Akamatsu: "Magister Negi Magi" présente une culture sophistiquée et secréte des onmyôji.

* Le protagoniste de "Magical Shopping Arcade Abenobashi" de Gainax est conduit dans un monde parallèle où il apprendre l'art du onmyôdô de Abe no Seimei.

* Dans la nouvelle "Teito Monogatari" de Hiroshi Aramata, le méchant, Yasunori Kato, est un onmyôji mauvais qui est ressucité à partir d'un esprit en colère et plein de ressentiment d'une personne mystique décédée. is an evil onmyôji who is revived from the angry and resentful souls of the dead mystics. Il renverse la famille Tsuchimikado et emploie des doses massives de magie onmyô pour détruire la ville de Tokyo. Comme montrée dans la version de l'historie du film, sa puissance est égale ou même supérieure à celle de Abe no Seimei.

* Le dessin animé et manga "Onmyou Taisenki" tourne presque complètement autour de l'onmyôdô.

* "Ask Dr. Rin!" présente un onmyôji nommé Tokiwa Takashi.

* Keiya Tenpouin est un onmyôji dans le jeu de Playstation "Evil Zone".

* "Shônen Onmyôji" raconte la vie du plus jeune petit fils de Abe no Seimei et son voyage pour devenir un onmyôji.

* Le jeu Final Fantasy Tactics sur PlayStation inclue le métier appelé Onmyoji (traduit par "Oracle" pour la version anglaise du jeu). Les Onmyoji peuvent utiliser de ma "Magie Yin-Yang" pour infliger des anomalies de statut comme aveuglement, paralysie et sommeil sur leurs ennemis.



jeu de carte Onmyôdô

source : wikipedia
Back to top Go down
View user profile
 
onmyôdô et onmyôji
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Taido Japon :: Culture et échanges - Culture & Exchanges - 国際交流・図書室 :: Le Japon & sa culture - Japan and its Culture - 日本文化-
Jump to: